FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : AG ADEARM : le jeudi 22 mai - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %
  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    04/04 Guérande 11/04 Nantes 09/05 Châteaubriant

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Prime engraissement Jeune Bovin

Prime engraissement Jeune Bovin

vendredi 4 mai 2012

Pour une aide à l’engraissement des jeunes bovins pour tous les éleveurs, la Conf’ appelle à un rassemblement mercredi 9 mai !

Sur proposition de Coop de France, le ministre Bruno Lemaire a notifié le 1er août 2011 à Bruxelles une aide de 60€ par jeune bovin. Cette enveloppe de 8 millions d’euros est prélevée sur l’ensemble des aides PAC par l’article 68 du bilan de santé de la PAC. Elle est réservée aux producteurs de plus 50JB/an, seuil soutenu par Coop de France et la FNSEA.

La Confédération Paysanne dénonce

Ce dispositif est ouvert aux mâles et aux femelles de races à viande et races mixtes abattus entre 11 et 24 mois. Les éleveurs qui souhaitent en bénéficier sont obligés : d’adhérer à une OP, d’avoir contractualisé avec un abatteur, et de faire abattre au moins 50 JB dans l’année.

Cette aide est discriminatoire pour les trois conditions qu’elle impose :

  • une discrimination structurelle : le seuil des 50 JB engraissés est discriminatoire pour toutes les petites et moyennes exploitations, notamment celles en polyculture élevage, en système naisseur engraisseur et engraisseurs de génisses ou bœufs de plus de 24 mois.
  • Un encouragement à l’agrandissement démesuré des élevages : Coop de France, à l’initiative de cette mesure cherche par ce biais à relancer la construction de gros ateliers qui nécessitent des investissements considérables, dans le but de sécuriser les approvisionnements de leurs outils d’abattage. De fait, elle ne défend donc pas les paysans mais l’industrie !!!
  • Cette aide veut favoriser une industrialisation de la production au détriment des filières viandes de qualité de plus de 24 mois.

La Confédération paysanne dénonce l’exclusion de près de 90% des éleveurs ainsi organisée par des gros producteurs aux commandes du mouvement coopératif. La Confédération paysanne propose que l’aide soit accessible à tous les engraisseurs avec un plafonnement à l’actif (ne pas perdre d’éleveurs est le seul moyen de relancer l’engraissement)

La Confédération paysanne du Maine-et-Loire appelle tous les éleveurs à constituer leur dossier de demande d’aide à l’engraissement, et leur donne rendez-vous :

mercredi 9 mai à 11h à la DDT (Angers), pour déposer tous ensemble les dossiers de demande d’aide !

La Confédération paysanne annonce qu’elle attaquera le décret d’application au Conseil d’Etat dès sa parution, et appelle tous les éleveurs à constituer leur dossier d’aide à l’engraissement.

En effet, si le recours devant le Conseil d’Etat était avalisé, seuls les paysans qui auront déposé un dossier avant le 15 mai pourraient bénéficier de la prime rétroactivement.

Pour remplir le dossier, vous trouverez une lettre explicative de la Conf’, le dossier à remplir pour demander l’aide et une proposition de courrier-type pour accompagner le dossier à déposer à la DDT ici : http://www.confederationpaysanne-pdl.fr/Nouvel-article,2145.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire