FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : AG ADEARM : le jeudi 22 mai - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %
  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    04/04 Guérande 11/04 Nantes 09/05 Châteaubriant

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > RECENSEMENT : CHANGER DE POLITIQUE EST URGENT

RECENSEMENT : CHANGER DE POLITIQUE EST URGENT

mardi 11 octobre 2011

Les chiffres du recensement de 2010 confirment bien que l’avenir de bon nombre de paysans mayennais est véritablement menacé. Perdre 30% d’exploitations en 10 ans est un constat d’échec cinglant pour la FDSEA et les JA qui cogèrent le département depuis bon nombre d’années.

Alors que la priorité de leur projet agricole départemental était soit disant l’installation, on peut constater que cela a plutôt été remplacé par l’élimination des paysans, la concentration des productions et l’agrandissement considérable des exploitations.

Même la DDT titre ces analyses par : « les grandes exploitations résistent ! ». Mais elles résistent à quoi ? Elles résistent aux petites exploitations ? Elle résistent à la crise ? Non, les grandes exploitations ne « résistent » pas, elles ne font que capter les moyens de production rendus disponibles par la disparition des petites ! Est-ce cela l’avenir qu’on nous propose ?

D’autre part, le recensement ne parle pas de revenu car même si les paysans disparaissent, ceux qui restent sont souvent endettés, croulent sous le travail, et gagnent pour 1 paysans sur 2 moins d’un SMIC (Source CER FRANCE Mayenne : références économiques 2010, édition 2011)

Pour la Confédération Paysanne il faut une rupture avec la politique agricole actuelle. L’avenir passe par des exploitations à taille humaine, transmissibles et capables de retenir la valeur ajoutée qui part chaque jour un peu plus vers l’aval. Il faut mettre en place une agriculture qui priorise l’emploi paysan, qui rémunère et qui réponde aux attentes de la société : l’Agriculture paysanne est notre objectif.

Communiqué de presse CP 53 du 11 octobre 2011

Contact : Vincent Guillet : Mail

Plus d’info sur le recensement : les chiffres officiels commune par commune

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire