FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    14/11/2017 : Nantes 16/11/2017 : Abbaretz 5/12/2017 : Secteur du Pays de Retz

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Flash Infos > Viande bovine : les pouvoirs publics mis à contribution !

Viande bovine : les pouvoirs publics mis à contribution !

mercredi 15 décembre 2010

La levée du blocage de l’entreprise Charal à Cholet s’est faite avec l’engagement du Ministère de l’agriculture d’organiser une table ronde de toute la filière bovine française, du producteur (tous syndicats confondus) à la grande distribution en passant par les entreprises d’abattage.

Charal s’est engagé à contribuer à défendre cette filière en participant aux travaux qui seraient entrepris sur cette problématique.

Au-delà de cet engagement de travail à long terme, un plan d’urgence global à la hauteur des besoins est nécessaire pour améliorer la situation des éleveurs :

  • des reports d’annuités et des aménagements des cotisations sociales,
  • le versement anticipé du solde de la PMTVA,
  • un rattrapage des prix d’au moins 60 centimes /kg de carcasse,
  • l’engagement ferme des pouvoirs publics à encadrer les négociations entre éleveurs et abatteurs afin de rétablir un rapport de force équilibré entre les deux parties.

Force est de constater, une fois de plus, que sans l’engagement des pouvoirs publics, les éleveurs ne pourront qu’être soumis aux règles faussées du marché dont ils sont les seuls à faire les frais. Si au 10 janvier, la table ronde n’est pas programmée, la Conf remettra le couvert.

Voir en ligne : http://www.lafranceagricole.fr/actu...

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire