FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : AG ADEARM : le jeudi 22 mai - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %
  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    04/04 Guérande 11/04 Nantes 09/05 Châteaubriant

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Conférence de bassin laitier grand ouest : un infléchissement (...)

Conférence de bassin laitier grand ouest : un infléchissement notable

vendredi 24 juin 2011

Une centaine de responsables lait des confédérations paysannes de Bretagne et des Pays de la Loire se sont rassemblés, ce 23 juin 2011, devant la Préfecture de région à Nantes où se tenait au moment même la 2ème conférence de bassin grand ouest.

Cette conférence devait entériner le cadre, présenté par la FNSEA et les industriels laitiers, d’une politique laitière de concentration et d’élimination des producteurs faisant fi des propositions formulées par la confédération paysanne.

Nous n’avons malheureusement pas réussi à faire admettre à l’assemblée la prise en considération de l’ensemble des productions présent sur l’exploitation pour une redistribution plus juste des volumes (pour conforter ou installer).

Nous maintenons notre opposition à l’idée de mettre une limite « plancher » à l’attribution d’un quota supplémentaire lors de l’installation d’un jeune. Néanmoins nous nous réjouissons d’avoir fait baisser cette limite à 120 000 litres au lieu des 160 000 envisagé.

D’autre part nous saluons l’administration et plus particulièrement le Préfet coordinateur qui nous a soutenus, contre la FNSEA et les industriels privés, sur l’idée de diminuer les plafonds d’attributions et qui prendra un arrêté en ce sens.

La confédération paysanne se porte garante de la défense de l’intérêt général des producteurs dans ce nouveau lieu de décision. Nous nous opposerons au défenseur d’une éternelle compétitivité qui emmène, chaque jour plus encore les producteurs dans le mur.

Moins de producteurs, c’est moins de valeur ajoutée, moins d’environnement, moins d’occupation des territoires, mais aussi à terme moins de garantie d’approvisionnement des entreprises et donc un risque majeur pour les emplois dans la filière.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire