FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    13/06 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > DIRECTIVE NITRATES

DIRECTIVE NITRATES

lundi 21 janvier 2013, par Jean-Yves

Réglementation environnementale : Ne pas se tromper de cible

L’état et le syndicalisme cogestionnaire sont bien coresponsables du « monstre administratif » qui est rejeté par tous aujourd’hui.

Au lieu de défendre le revenu des paysans par des prix rémunérateurs, et des aides mieux réparties, l’état et la Fnsea ont mis en place une politique de compétitivité à courte vue fondée sur l’augmentation incessante des volumes et les prix les plus bas pour accéder aux marchés mondiaux. Cette politique a fait l’impasse sur la préservation des ressources naturelles, elle a fait disparaître en masse les paysans et en a plongé beaucoup d’autres dans la précarité

Pour poursuivre leur oeuvre de concentration, ils ont essayé sans cesse de gagner du temps face aux enjeux environnementaux en empilant des réglementations successives aussi contraignantes qu’inefficaces. Et à l’adresse des paysans dont ils ont programmé la disparition, le message est simple : « si vous allez mal, ce n’est pas de la faute de la politique agricole, c’est la faute aux contraintes environnementales ».

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire