FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 % Indice des fermages 2016 : baisse de 0.42 %

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir en Loire Atlantique Les cafés installation à venir en Loire Atlantique

    12/09 Nantes

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Non à la ferme-usine des 1000 vaches et à l’interpellation des (...)

Non à la ferme-usine des 1000 vaches et à l’interpellation des paysans

vendredi 30 mai 2014, par Confédération Paysanne de Vendée

28-05-2014. La Confédération paysanne de Vendée a interpellé le Préfet de département aujourd’hui pour lui faire part de son soutien au démontage, ce matin, de la salle de traite de la ferme-usine des 1000 vaches dans la Somme par une cinquantaine de paysans venus de toute la France. A quelques semaines de la première traite annoncée par Michel Ramery, la Confédération paysanne a, une nouvelle fois, pris ses responsabilités pour stopper ce projet de ferme-usine qui symbolise l’industrialisation de l’agriculture et la disparition des paysans.

Alors que les paysans avaient démonté les pièces de certains appareils pour les envoyer au Ministre de l’agriculture, sans détruire ou casser le matériel, et s’apprêtaient à quitter le site, les gendarmes sont intervenus et ont procédé à quatre interpellations avec risque de comparution immédiate. Un peu plus tard, à Paris, Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne, a été violemment plaqué au sol alors qu’il souhaitait interpeller Stéphane Le Foll sur ce dossier. Nous condamnons ces interpellations et la répression syndicale dont sont victimes ces paysans qui cherchent à protéger l’avenir de l’ensemble des agriculteurs.

Nous avons rappelé à Mr Albertini, Préfet de Vendée, que la ferme-usine des 1000 vaches est un projet où le lait deviendra un sous-produit du lisier et qui par une concurrence déloyale conduira à leur perte des milliers d’éleveurs laitiers. Ce projet reflète l’aberration économique, sociale, sanitaire et environnementale de l’industrialisation de l’agriculture, qu’il est urgent de stopper maintenant.

Contacts :

Hubert Piveteau, porte-parole départemental : 06 82 91 69 24

Michel Jolly, porte-parole départemental : 06 72 72 69 97

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire