FLASH INFOS }
dept. 53 : Schéma régional des structures : toujours plus... - dept. 53 : Interpellation G.Garot vendredi 11h00 ! - dept. 53 : L’ADEARM recrute ! - dept. 53 : Soirée projection débat sur la transmission le jeudi 3 octobre à Château-Gontier - dept. 53 : Planète en Fête : la conf parle de la PAC - dept. 53 : covoiturage Mayenne 11 mai NDDL - dept. 53 : l’ADEARM recrute ! - dept. 53 : En 2013 : Le Programme « Agriculture Paysanne » continue en Mayenne ! - dept. 53 : A l’heure du débat sur la transition énergétique, il est temps de reparler de l’éolien ! - dept. 53 : Bien dans sa ferme en Mayenne : "Transmettre pour installer" -
  • Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%) Indice des fermages 2017 : 106,28 (-3.02%)

    SMIC : Montants au 1er janvier 2017 (cas général) smic horaire brut 9.76€ smic brut mensuel (base 35h) 1 480,27 €

  • Les cafés installation à venir Les cafés installation à venir

    27/11/17 : La Roche sur Yon (85) 5/12/17 : Frossay (44)

menu Actualités Syndicalesmenu Agriculture Paysannemenu Transmission Installationmenu Publicité Foncière
Accueil site > Actualités syndicales > Pour une solidarité entre paysans

Pour une solidarité entre paysans

jeudi 10 janvier 2013

Par Daniel Onillon, paysan à la retraite et administrateur de l’association Solidarité Paysans 49, et Gérard Merlet, paysan à La Poitevinère et membre de la commission « agriculteurs en difficulté » à la DDT.

Depuis de nombreuses années, l’agriculture subit les aléas d’une économie au libéralisme de plus en plus débridé qui met un certain nombre de paysans en difficultés. Pour s’en sortir, ils doivent, soit se redresser, soit quitter le métier dans les meilleures conditions possibles. Ainsi, l’association Solidarité Paysans propose son aide à ceux qui le demandent pour tenter d’améliorer leur situation et d’envisager un meilleur avenir. L’association, composée d’agriculteurs (actifs ou retraités) et de personnes en lien avec le milieu, intervient à la demande des agriculteurs en difficulté pour les soutenir et rechercher avec eux les meilleures solutions à leurs problèmes. Les difficultés peuvent être d’ordre économique ou d’ordre moral et l’accompagnement dure souvent plusieurs années. L’essentiel est de créer une relation de confiance où l’on ne juge pas les personnes, où, par contre, on positive et on les aide à ébaucher un plan de redressement et de sortie de crise. Solidarité Paysans propose des outils et des moyens diversifiés en fonction de chaque cas :

  • appui à la comptabilité-gestion (aide de professionnels)
  • appui juridique et social (par exemple demande du RSA)
  • aide morale (exemple de la mise en place de groupes de parole)

L’association départementale est aussi structurée au niveau régional et au niveau national et bénéficie donc de la force de ce réseau et de la mutualisation des moyens. Cela lui permet d’être de plus en plus connue et reconnue par l’administration et les organismes divers. Sur le terrain, il n’en n’est pas toujours ainsi et il serait bon que les paysans qui connaissent des difficultés puissent solliciter Solidarité Paysans avant qu’il ne soit trop tard !

Si certains confédérés donnent du temps pour Solidarité Paysans, d’autres s’investissent différemment en participant aux commissions « agriculteurs en difficultés » à la DDT. En temps que représentants syndicaux, ils étudient les dossiers qui sont présentés par les experts (Centres de gestion, Association Solidarité Paysans, et AIDE). Ils donnent un avis sur l’attribution des aides publiques qui servent à financer soit une étude de redressement, soit une aide à la reconversion professionnelle. D’autre part, des aides peuvent être attribuées lors d’études de redressement. Les confédérés tentent d’orienter équitablement ces aides et n’hésitent pas à interpeler les représentants des banques lorsque ces derniers siègent.

Site Internet financé avec le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire

Conseil Général des Pays de Loire
Confédération Paysanne des Pays de Loire